Prévoyance Individuelle Explications & Conseils
Par Laurent JUNG - Agent Général AVIVA
Publié par Laurent JUNG Agent Général aviva

    Laurent JUNG

      AVIVA NORD ALSACE

J'ai été grandement sollicité ces derniers semaines, quant à :

→ La Prévoyance Individuelle (nomenclaturée assurance vie en cas de décès) 
→ L'épargne/retraite (au travers de la fiscalité "assurance vie en cas de vie", voire d'autres supports non assurantiels tels que le PEA, PERIN, etc...).

Cet article a pour vocation de vulgariser quelque peu des contrats mal connus, mais très importants, et qui en cette période tourmentée, sont particulièrement d'actualité.

Sachez déjà que, quelle que soit votre situation professionnelle en tant qu'actif, la Prévoyance Individuelle vous est accessible. Elle sert à compléter les régimes obligatoires qui ont toujours des limites en indemnisation en montants et dans le temps.  

Volontairement, je n'entrerai pas dans des détails techniques ou trop précis, en cas de besoin d'informations complémentaires, vous pourrez toujours nous écrire ou contacter, au coordonnées ci-dessous.


Agences Laurent JUNG - AVIVA NORD ALSACE
2 rue du Général RAMPONT
67170 BRUMATH

☎ : 03 88 15 41 03

N° SIRET : 801 798 349 00016
Immatriculation ORIAS : 14001514 

1. LA PRÉVOYANCE INDIVIDUELLE

Concernant la prévoyance individuelle, le principe du contrat est une indemnisation par l'assureur, en cas :

 - d'arrêt de travail (ITT)

 - d'invalidité totale ou partielle (IPT et IPP)

 - de décès.

Les arrêts de travail

En cas d'arrêt de travail, prescrit par un médecin, l'assureur verse des Indemnités Journalières, sur toute la durée de l'arrêt, sur des montants choisis avec moi de manière à reconstituer vos revenus.

Les indemnités journalières sont versées quelle que soit l'origine de l'arrêt de travail (maladie, hospitalisation, accident), et doivent impérativement être prévues pour couvrir l'assuré sur 3 années (au bout de 1095 jours au plus, un changement de statut vers l'invalidité s'enclenche généralement). 

Les invalidités

L'invalidité fonctionne de la même manière, avec un montant de rente choisie, et/ou un capital, qui sont versés par l'assureur de manière partielle ou totale, selon l'importance de l'affection qui vous touche.

En admettant que vous soyez atteint par une pathologie qui vous limite dans votre activité, un médecin jugera dans quelle mesure et appliquera un taux. 

Par exemple, un kinésithérapeute qui n'a plus l'usage des poignets sera totalement invalide, de par sa profession.

Une personne qui travaille dans un bureau, touchée au dos, et qui ne peut pas rester longtemps assise est également affecté et sera indemnisable en proportion de ses nouvelles et malheureuses limites.

Les décès

En cas de décès, l'assureur verse un capital aux bénéficiaires choisis par l'assuré, somme d'argent qui dans certaines mesures échappent à toute fiscalité dans le cadre de la succession. Il est également possible de programmer une rente pour son conjoint, ou ses enfants par exemple.




2. L'ASSURANCE VIE

Je vais évoquer l'assurance vie, placement préféré des français, mais le principe général s'applique également aux contrats type PEA, PERP, Retraite en général (Madelin pour les indépendants), etc...

Je ne suis pas un éminent spécialiste de la finance, et cet article ne s'adresse pas forcément aux experts. Il se passe des choses sur les marchés mondiaux. 

Sans être un "méchant actionnaire ou capitaliste", il ne s'agit pas de "profiter" de la situation, mais de s'y s'adapter, ne pas la subir, et optimiser, sans forcément maîtriser les arcanes de la finance !

Comme vous avez dû l'entendre, les marchés financiers mondiaux se sont effondrés ces dernières semaines.

De manière extrêmement réductrice et simpliste, cela signifie que le prix des titres basés sur les actions boursières a baissé, de la même manière que celui du carburant dernièrement.

Cas pratique :

Imaginons que le kilo d'orange valait 10€ en février. Le prix est tombé à 5-6€ en mars avril.

A priori, il est très probable que l'économie mondiale (France, Europe, Asie, Amérique) va se redresser après la crise sanitaire. Fin de l'année, début 2021.

En tous les cas, les gouvernements investissent massivement en ce sens pour soutenir les entreprises. 

Au niveau français, chez nous, en local, nous sommes tous contents de retourner chez le coiffeur, l'esthéticienne, aller manger une pizza et acheter des cadeaux (produits en Chine ou ailleurs) pour nos enfants et nos proches à Noël. Bref, la consommation reprendra quoi qu'il arrive, tôt ou tard.

En conséquence, sans avoir de boule de cristal, nous pouvons prudemment penser que le kilo d'orange devrait remonter sous 9 à 12 mois à au moins 8€ le kilo.

En achetant des oranges actuellement, à 6€, on prend peu de risque à envisager de les revendre à 8€ dans quelques mois. Cela fait un gain de 2€ par kilo, soit 33%. Imaginez si vous achetez 1000€ d'oranges...

Pour comparaison, les fonds dits "garantis" dans les assurances vie génèrent de manière large de 1% à 2,5% par an pour les meilleures.

Les assurances vie

Les contrats d'assurance vie en épargne, fonctionnent exactement de la même manière, en sachant que ce ne sont pas des actions achetées en direct, mais des enveloppes mixées et gérées par des professionnels, tout comme le panier que vous propose votre maraîcher. 

Et de manière à diversifier son placement, et finalement le sécuriser, 2 outils à priori :

 - ne pas acheter que des oranges, mais également des tomates, des pommes de terre, etc... leur cours variera différemment. 

 - mais surtout, il ne faut pas acheter massivement vos oranges et vos tomates. Il est préférable d'en acheter régulièrement, tous les mois, sur une durée de 6 mois par exemple.

Si le prix de l'orange baisse à nouveau, parce que la crise fait une rechute dans quelques semaines, pour la même somme investie régulièrement, nous achèterons plus d'oranges !

Vous avez compris que injecter dans vos contrats de l'argent mensuellement lissera la valeur moyenne de votre épargne et qu'une rechute (scénario en W) n'aura pas de conséquence négative, au contraire.

Pour les épargnants qui possèdent des réserves sur des fonds sécurisés, vos contrats d'assurance vie possède normalement des options (d'automatisation) appelées Arbitrage Programmé, ou Plan d'Investissement Programmé.

Ces options permettent d'investir les sommes qui dorment vers des fonds plus dynamiques, sur une durée choisie (6 mois me semble idéal actuellement), mais de manière progressive.

Tout cela est très imagé, bien évidemment, mais je pense que cela a le mérite d'être explicite.

Pour conclure, sachez que personne ne peut dire comment vont évoluer les marchés financiers à l'avenir, mais le pire, selon les spécialistes, est probablement déjà derrière nous. 

Espérons ! Mais nous sommes probablement encore éloignés d'un niveau normal. 

En investissant en ce moment, et sur quelques mois, ou en organisant ou réorganisant son épargne, malgré toutes les catastrophes engendrées par ce satané virus, a minima vous ne l'aurez pas que subit, mais su vous adapter financièrement.

Tout comme nous avons appris les gestes barrière, il faut faire preuve d'adaptation.

Cet article n'a que peu de prétentions, je n'ai pas de boule de cristal, je le répète. Néanmoins, il me semble important d'échanger ou clarifier sur ces possibilités.

Encore une fois, la fin de cette crise sanitaire dépend entre autre de nos comportements, mais également de notre capacité d'adaptation.

Face au COVID 19, j'ai refusé de subir.  Nous avons choisi de poursuivre notre activité, de soutenir ceux qui prennent des risques pour améliorer notre quotidien et nous soigner, mais également d'apporter nos conseils et compétences dans notre domaine d'activité.


Agences Laurent JUNG - AVIVA NORD ALSACE
2 rue du Général RAMPONT
67170 BRUMATH

☎ : 03 88 15 41 03

N° SIRET : 801 798 349 00016
Immatriculation ORIAS : 14001514 


JUNG Laurent
16 juillet, 2020
Share this post
Archiver
Se connecter to leave a comment